Archives de Tag: reiki bruxelles

Vidéo

Le syndrome du jumeau perdu

Apparemment,  une grossesse sur huit débute avec deux ou plusieurs embryons. Un accouchement sur 70 seulement donne naissance à des jumeaux.

Beaucoup d’embryons meurent donc durant la grossesse. Souvent la mère n’en est même pas consciente si la mort d’un embryon advient au tout début de celle-ci.

Pour les personnes nées après les années 2000, les chances d’avoir aperçu un jumeau lors des premières échographies est plus grande.

Même si un embryon disparaît tôt dans la grossesse, le survivant ressent souvent une nostalgie, une culpabilité, un stress, une solitude et, surtout, le ressenti de quelque chose qui manque constamment. Il peut développer des blocages comportementaux inexplicables pour lui-même et pour son entourage.

De plus en plus de réponses existent en terme de thérapies pour mettre au jour ce syndrome et accompagner la personne vers une résilience.

Interview avec le thérapeute allemand Alfred Ramoda Austermann, auteur du livre « Le syndrome du jumeau perdu » à propos des effets du jumeau perdu sur le jumeau survivant. »

La Téléportation Quantique

« Au départ on génère deux photons intriqués, par exemple issus d’une même désintégration et donc intimement liés par les conditions expérimentales. Puis, on les sépare en les envoyant chacun à un endroit bien différent (d’un bout à l’autre de la planète si vous en avez envie, il n’y a aucune limite  à cette étape). Cet envoi se fait de façon classique, dans une fibre optique par exemple.  » Lire l’article de Institut Pandore en entier

Vidéo

Etre heureux, ce n’est pas nécessairement confortable

Une mine d’infos sur être vrai, formuler cela sans se compromettre, réformer sa pensée, dire non de la bonne manière, exprimer ses colères de la bonne manière, comment à APPRENDRE à être heureux.

Thomas d’Ansembourg (auteur de « Cessez d’être gentil, soyez vrai ») parle d’une manière très fluide, spontanée et précise!

 

Empathie quand tu nous tiens…

capture-decran-2016-11-21-a-12-53-52Les personnes trop empathiques ont souvent du mal à s’adapter au monde qui les entoure, de l’entreprise notamment, où l’empathie n’est pas considérée comme une qualité principale et nécessaire; ils peuvent se sentir incompatibles socialement, corrompus, mal à l’aise, en déséquilibre, en stress extrême…

Un article de ce super blog Espritsciencesmetaphysiques  tend à démontrer que l’homme est en fait un animal pourvu d’empathie naturellement et que cette situation pourrait bientôt changer: Six habitudes des personnes hyper empathiques.

« Au cours de la dernière décennie, des neuroscientifiques ont identifié un «circuit d’empathie» de 10 sections dans notre cerveau qui, s’il est endommagé, peut limiter notre capacité à comprendre ce que les autres ressentent. Les biologistes évolutionnistes, comme Frans de Waal, ont montré que nous sommes des animaux sociaux qui ont naturellement évolué pour veiller les uns sur les autres, tout comme nos cousins primates. Et les psychologues ont révélé que nous sommes préparés à l’empathie par de fortes relations d’attachement pendant les deux premières années de notre vie. » Lire plus…

Vidéo

Tesla

Vidéo

FRCR – Fondation Réseau de Conscience et Réalisation

http://www.frcr.com

Vidéo

Unplugging the Patriarchy-Lucia RENE

Lucia René

Unplugging the Patriarchy – A Mystical Journey in the Heart of a New Age : A real page turner book I recommend!